Ondes : le régulateur français fait baisser la puissance d’émission de trois modèles de smartphones

Scdlgc.com Informatique Ondes : le régulateur français fait baisser la puissance d'émission de trois...

L’Agence nationale des fréquences a annoncé lundi que Samsung, Hisense et Gigaset avaient pris la décision de réduire la puissance de leurs terminaux via une mise à jour logicielle.

Ils ont été sommés de faire marche arrière. L’Agence nationale des fréquences leur a ordonné de prendre du recul. Samsung, Hisense et Gigaset ont décidé de réduire la puissance de leurs terminaux via une mise à jour logicielle », a annoncé lundi 11 juillet.

L’agence chargée de contrôler le spectre électromagnétique était chargée de vérifier les téléphones Galaxy Note 10 Plus (Samsung), Infinity H30, (Hisense), et GS290. Elle avait constaté des valeurs dépassant les limites fixées par la réglementation européenne. Ces valeurs définissent le débit d’absorption spécifique (DAS), qui est une mesure de l’énergie transportée par les ondes électromagnétiques et absorbée par le corps humain. Ces mesures peuvent être effectuées dans diverses situations, notamment près du corps ou de la tête, avec le téléphone en main.

Image représente Ondes : le régulateur français fait baisser la puissance d'émission de trois modèles de smartphones

Diviser les émissions par trois

La mise à jour « rend le SR localisé ‘membre’ ou ‘tronc’ conforme aux limites réglementaires de 4 W/kg et 2 W/kg« . Les appareils Samsung Galaxy Note 10 Plus, Hisense Infinity 30 ont désormais une mesure localisée « membre » de 4,3 W/kg. Le Gigaset GX290 a une mesure localisée « tronc » de 0,8 W/kg.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), rien ne prouve que les champs électromagnétiques de faible intensité soient dangereux pour la santé humaine, et ce « malgré des recherches scientifiques approfondies« .