(Image timbre de couleur. Image prise sur Internet)

Combien de timbres pour 100 g ?

 

Utilisé depuis des siècles pour affranchir un courrier ou un colis, le timbre est toujours d’actualité de nos jours. Toutefois, avec la hausse significative des tarifications depuis janvier 2022, il est nécessaire de savoir combien de timbres coller sur notre enveloppe pour en payer le moins possible. Nous allons vous éclaircir sur les points essentiels à savoir sur les timbres.

(Image timbre de couleur. Image prise sur Internet)
(Image timbre de couleur. Image prise sur Internet)

Comment est calculé le nombre de timbres à coller ?

En général, le nombre de timbres à coller est défini selon le poids de la lettre (ou du courrier).

Nombre de timbres selon le poids

  • 1 timbre si le poids est inférieur à 20 g
  • 2 timbres si l’envoi pèse entre 21 g et 100 g
  • 4 timbres si c’est entre 101 g et 250 g
  • Et 6 timbres si au-delà de 252 g (jusqu’à 500 g)

Si on veut toutefois entrer dans les détails, le coût varie selon la couleur du timbre. Ci-après la liste des couleurs de timbres et leurs utilisations respectives.

Tarifs pour les différents types de timbres

Les différentes couleurs de timbres peuvent être regroupées en deux types de timbres :

  1. Les timbres à validité permanente (on les appelle ainsi, car aucune valeur n’y est marquée, c’est-à-dire qu’un vieux timbre à validité permanente ne vaudra pas plus le montant de celui de l’année en vigueur). Ce groupe de timbres comprend 4 couleurs :
  • Le timbre rouge pour les envois en prioritaire (sous 24 heures) dont le prix est passé de 1,16 € à 1,28 €.
  • Le timbre vert pour les soucieux de l’environnement : son prix est passé de 0,97 € à 1,08 €. L’envoi des lettres « vertes » se fait par des moyens écologiques de façon à émettre moins en CO2 (seules les expéditions en Corse et dans les DOM-TOM se font par avion), et cela prend environ 48 heures.
  • Le timbre gris ou « Ecopli » (qui est le plus lent : 96 heures / 4 jours), passé de 0,95 à 1,06 €.
  • Et le timbre violet qui est passé de 1,40 € à 1,50 € pour les envois vers l’étranger.

 

  1. Les timbres à valeur faciale (sur lesquels les tarifs sont déjà inscrits). On peut compter également 4 couleurs de timbres pour cette classe :
  • Le timbre brun (0,10€).
  • Le timbre jaune (0,01€).
  • Le timbre bistre (brun foncé: 0,05€).
  • Et le timbre orange (1,00€).

Il est à noter qu’un supplément d’affranchissement sera ajouté pour les envois en Outre-mer, en fonction de la zone d’envoi, quel que soit le timbre choisi :

  • 0,05 € par 10 g pour la zone 1 (la Guyane, la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion, St Pierre et Miquelon, St Barthélémy, St Martin et Mayotte).
  • 0,11 € par 10 g pour la zone 2 (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Wallis et Futuna et T.A.A.F.).
(Image des timbres. Image prise sur Internet)
(Image des timbres. Image prise sur Internet)

Peut-on se passer de timbres ?

En principe, un courrier ne peut pas partir sans être timbré. Par conséquent, en cas de dépôt d’une lettre sans timbre, une carte jaune sera d’abord remise au destinataire afin qu’il puisse acquitter l’affranchissement, et il faudra attendre que cette carte soit parvenue à l’adresse prévue à cet effet pour que votre lettre puisse partir.

On peut compter néanmoins des cartes par milliers échangées toutes les semaines à travers le monde avec l’inscription « STS ou Student To Student » (« étudiant à étudiant ») notée dans la case pour le timbre sur l’enveloppe, mais cette méthode ne peut fonctionner que pour les envois de cartes entre deux pays différents (ne peut pas être utilisée pour les envois de colis nationaux en France). Cela n’est d’ailleurs pas efficace à chaque fois, et il est d’ailleurs, déconseillé de l’appliquer, car les données personnelles ne devraient pas être dévoilées sur la carte.

Toutefois, il a été affirmé que vous pouvez toujours utiliser des vieux timbres pour affranchir vos envois postaux.

En outre, de plus en plus d’entreprises ont recours aux cartes et enveloppes « T » ou « retour de courrier prépayé » (moyen privilégié par la Poste qui fait que l’expéditeur couvre en totalité les frais d’affranchissement) afin d’améliorer la qualité de leurs prestations de services.

Enfin, Si le destinataire ne peut pas être présent lors de la livraison, il est possible demander la récupération des courriers ou colis directement au bureau de poste (sans avoir à renseigner d’adresse complète).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.