3 manières de comprendre la dyslexie

Si vous l’ignorez, quelques personnes qui ont marqué notre histoire sont victimes de cette maladie, telles qu’Edison, Einstein, Rodin, Disney et même Churchill. D’après nos ressources, 10% des personnes qui peuplent la planète sont atteints de la Dyslexie et 1% à 2% d’eux se trouvent en forme grave. Toutefois, il se peut que ces valeurs ne soient pas exactes parce qu’il est fortement probable que des millions de personnes n’ont pas été diagnostiqués. Les gauchers sont les plus touchés par la maladie. Et d’ailleurs, la probabilité d’être atteint de cette maladie se penche vers les sexes masculins parce que les garçons sont trois fois plus atteints que les filles. En outre, ce trouble peut durer toute la vie, mais heureusement, il est possible de le traiter ou de l’atténuer s’il est confirmé que la personne est victime. La dyslexie est une maladie qui se produit fréquemment chez les hommes et se présente sous forme d’un trouble spécifique de l’apprentissage. En général, elle concerne plutôt le langage écrit (la lecture). Souvent, on peut constater que les personnes victimes de cette maladie semblent moins intelligentes, mal-éduquées et peuvent aussi avoir un certain problème de vision. En effet, les personnes dyslexiques ont un cerveau qui fonctionne différemment que celle des personnes normales. Parfois, ces gens ne sont pas aptes à décomposer des mots ou à convertir des sons en mot. En d’autres termes, les dyslexiques ont du mal à traduire les langages en pensée et les pensées en langage. Il se peut donc que ces personnes ne lisent pas correctement ou couramment une phrase ou un texte. Mis à part ce dernier, les symptômes peuvent varier et se multiplier en fonction de l’âge de la victime. Dans ces trois manières, on va parler de la manière de manifestation chez les enfants, chez les ados ou les jeunes et aussi chez les adultes.

1ère manière : Comment comprendre la dyslexie chez les enfants de 3 à 6 ans ?

Premièrement, il se peut que l’enfant ait du mal à parler ou peut-être qu’il ait des problèmes d’audition. Puisque la dyslexie se caractérise par les difficultés à la transformation des langages, il est donc fort possible que les symptômes apparaissent dans la lecture. Il est fortement conseillé de consulter un pédiatre si jamais votre enfant présente beaucoup de ces symptômes : « retard de langage », « difficultés de prononcer quelques mots », « difficultés à faire rimer des mots », « difficultés à décomposer des mots en son et des sons en mots ».

Deuxièmement, si l’enfant présente des difficultés à apprendre des choses, voici quelques symptômes susceptibles de comprendre si la personne est atteinte ou non par cette maladie : « Lent à développer son vocabulaire », « il a du mal à reconnaitre son propre nom », « il est lent à se souvenir d’un son », « il éprouve une difficulté à se souvenir du contenu d’un ou plusieurs vidéos », si beaucoup des symptômes mentionnés ci-dessus se présentent à votre enfant, vous devez consulter au plus vite un pédiatre.

(Illustration en image de la dyslexie. Image prise sur Internet.)

2ème manière : Comment comprendre la dyslexie chez les ados ?

Pour ce cas, vous pouvez constater que l’enfant ait du mal à lire des contenus. Comme symptômes, voici quelques-uns que vous pouvez comprendre facilement si votre enfant est dyslexique ou non. Il se peut que la victime soit en retard concernant sa capacité à faire des liens entre les sons et les lettres. De plus, elle confond à chaque fois les mots simples comme « pain » et « main », ou bien « le » et « la». Elle répète toujours les mêmes erreurs orthographiques ou lectures même si vous la corrigez. Elles ont aussi besoin de lire plusieurs fois un texte pour comprendre son sens.

Il est fort possible que votre enfant soit dyslexique s’il présente des problèmes de compréhension ou d’expression à l’orale. Pour ce cas, voici quelques exemples : ils ne se souviennent pas des mots qui viennent d’être dits, il est difficile pour eux de comprendre des instructions qu’on les donne, et bien d’autres encore.

Si votre enfant présente des troubles du comportement ou émotionnels, il y a de fortes probabilités à ce que l’enfant soit dyslexique. Ces troubles concernent beaucoup de choses comme la dévalorisation de lui-même avec une piètre estime de soi, l’expression colérique quand il se sent frustré, et bien d’autres encore.

(Image d’un garçon qui a une trouble dyslexie. Image prise sur Internet)

3ème manière : Comment comprendre la dyslexie chez les adultes ?

Pour le cas des adultes ou les personnes âgées, les symptômes se présentent sous forme des problèmes d’orthographes. Aussi, ces personnes développent toujours des stratégies d’évitement. C’est-à-dire, ils évitent de lire ou d’écrire quelque chose, ils remettent toujours au lendemain toutes les tâches qui concerne l’écriture, ils comptent toujours pour quelqu’un de corriger ses fautes d’orthographes et bien d’autres encore.

Il se peut qu’une personne soit victime d’une dyslexie si la personne en question est très douée dans certains domaines. En général, la personne dyslexique ne veut pas toujours dire qu’elle manque d’intelligence. Par conséquent, ces personnes disposent d’un sens du contact exceptionnel. Il faut faire attention parce que ces personnes sont capables et très intuitives de lire à travers ses interlocuteurs sans se tromper d’un point. En effet, elles ont tendance à mieux, voire dans l’espace que dans des bureaux, donc, les domaines qui les convient le mieux sont de l’ingénierie ou de l’architecture.

Une fois que les diagnostics ont confirmé que la personne en cause est victime de la dyslexie, elles peuvent par suite apprendre à opter pour de différentes manières pour devenir un meilleur lecteur et un meilleur écrivain. En effet, cette méthode peut les aider à faire augmenter leur estime d’eux-mêmes. Pour ce faire, il est plus que recommandé de consulter un psychologue afin de vous diriger sur ce traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.